Honneur au Grand-Père musicien de Mahlya

L’Harmonie des Houillères, fondée en 1857, puis avec plus de 80 musiciens à partir des années 1950, a enlevé de nombreux prix et a acquis une réputation internationale. Pas facile à ce jour de retrouver des anciens musiciens. Jacques Morlet, ancien trompettiste, tient à entretenir une mémoire vivante, et avait lancé depuis mars 2016 un appel pour des retrouvailles. Certes, seulement 16 adresses avaient pu être retrouvées, et la première réunion a eu lieu en présence de huit personnes, lundi 8 novembre 2016.

« C’est un début, espérons que ceci sera le début d’une nouvelle aventure », déclarait Jacques Morlet en remerciant les présents. Des échanges, des anecdotes, des photos, tout a circulé dans une ambiance sympathique. Et chacun a donné de nouveaux noms à rajouter à la liste.

Faire revivre les grands moments de l’harmonie

Jacques Morlet n’en reste pas là : « Le but de ces rencontres, outre les retrouvailles chaleureuses, serait de faire revivre les grands moments de l’harmonie en retrouvant les films des nombreux voyages, et surtout de récupérer la bande de l’émission de télévision à laquelle l’harmonie fut invitée en novembre 1972 dans Les Musiciens d’un Soir de Serge Kaufmann, qui se trouve à l’INA, les archives de l’audiovisuel à Paris. Nous avons décidé d’écrire dans un premier temps pour connaître le coût ».

L’harmonie a été dirigée par de grands chefs, dont Gustave Gabelles de 1947 à 1957 qui a eu le souci d’accroître la qualité artistique des programmes, ce qui a mené l’harmonie vers les plus hauts sommets. La petite-fille de Gustave Gabelles, Mahlya de Saint-Ange, romancière, résidant à Genève, est entrée en relation avec Jacques Morlet, qui fut heureux de lire son courrier dans lequel elle dit venir à Montceau début 2017, où elle a passé ses vacances d’enfant, et où repose son grand-père. Elle salue les musiciens présents, et a promis d’être à la prochaine réunion.

info La prochaine rencontre pourrait se faire au printemps.

Jacques Morlet, ancien trompettiste

Espérons que ceci sera le début d’une nouvelle aventure.



Pour ma signature de décembre 2017, la Bourgogne avait bien fait les choses. Les rues de Montceau-les-Mines portaient des affichettes annonçant mes dédicaces.
Bourgogne1 Bourgogne2
Bourgogne3 Bourgogne4

Chez LECLERC en Bourgogne
Bourgogne5 Bourgogne6 Bourgogne7 Bourgogne8
Bourgogne9 Bourgogne10 Bourgogne11 Bourgogne12
Bourgogne13 Bourgogne14 Bourgogne15 Bourgogne16

En décembre 2017, il faisait un froid terrible et un vent catastrophique ce qui perturba fortement la réunion des anciens musiciens.

Le début de la séance, avec les musiciens de l'Harmonie des Houillères de Blanzy, présidée par Maître Morlet. Bourgogne17
Repas avec mes amis proches de Montceau. Bourgogne18

Je tiens à remercier très sincèrement Madame Ch. GRESSARD pour tous ses articles, Me Jacques MORLET, qui s'occupe avec patience et merveilleusement de faire renaître les œuvres de mon Grand-Père Monsieur Gustave Gabelles, chef d'orchestre, musicien et compositeur et toute la vie de l'Harmonie. Ma reconnaissance va également aux Archives de Montceau-les-Mines, à la Compagnie de Théâtre Herse IV, aux anciens musiciens et au magasin LECLERC qui m'a réservé une amicale bienvenue.



Clown Chicky, reconnu internationalement, prix mondial, avec Mahlya
Eugène1 Eugène2
Eugène3



Photo01
L'épouse de l'Ambassadeur M. Jean TU TRIPhoto02 Photo03
Photo04 Famille de Monsieur l'Ambassadeur du Vietnam à ParisPhoto05
Mahlya et Monsieur Michel BENARD, Lauréat de
l'Académie française. Grand Prix de la poésie française
Photo06


Conférence de Mahlya de Saint-Ange sur le bouddhisme tantrique et l'art visionnaire (peintre : PAVLINA) 3 juillet 2014

Photo01 Photo02
Photo03 Photo04
Photo05 Photo06
Photo07 Photo08